Blog

V. BRUNEAU-SHEN : Saint Antoine au désert
Rubrique : Etoile des Mers | Date : 6 Mars 2019 | Commentaires |
Photo : Jean-Luc Arru
  • 1.
    V. BRUNEAU-SHEN - Saint Antoine au désert
    7:03
Présences invisibles

Cette pièce fut composée en 2012, en réponse à une oeuvre de mon amie artiste plasticienne Anna Kuznetsova, intitulée Tentations de Saint Antoine. Je venais à ce moment-là de quitter Paris, me laissant « conduire au désert » pour me mettre à l'écoute de cet appel qui se faisait de plus en plus insistant dans mon coeur. Pendant toutes ces années et aujourd’hui encore, la figure de Saint Antoine reste un phare dans ma vie spirituelle.

Vénéré comme le père des moines, Antoine vécut au Vème siècle en Egypte. Très jeune, sa soif d’absolu le poussa à quitter le monde et à se retirer dans la solitude du désert pour y rencontrer Dieu. Dans le dépouillement du désert, le moindre remous du mental ou du psychisme peuvent prendre des proportions gigantesques et troubler la paix de l’âme. Antoine est connu pour avoir affronté toutes sortes de forces maléfiques, qui ont tenté de le détourner de sa vocation. Il sortit victorieux de ce combat, par sa persévérance dans la prière et l’ascèse.

Le Seigneur n’oublia pas le combat d’Antoine, mais lui porta secours. Levant les yeux, Antoine vit le toit comme ouvert et un rayon de lumière descendre jusqu’à lui. Les démons avaient disparu, la maison était de nouveau intacte. Conscient du secours, respirant plus à l’aise, soulagé de ses peines, Antoine interpella la vision : « Où étais-tu ? Pourquoi n’as-tu pas paru dès le commencement pour faire cesser mes douleurs ? » Une voix se fit entendre : « J’étais là, Antoine, j’attendais pour te voir combattre. Puisque tu as tenu, tu n’as pas été vaincu, je serai toujours ton secours et je te rendrai célèbre partout. »

Vie de Saint Antoine, par Saint Athanase

Commentaires
Viviane - le 20/03/2019 à 19:11
"Seigneur Jésus, prends pitié de moi, pécheur" : c'est la "prière du coeur" des orthodoxes, répétée inlassablement jusqu'à se confondre avec les battements du coeur. En somme, une vision "pèlerin russe" d'un des Pères de la spiritualité chrétienne. Clin d'oeil à mon amie Anna.
Benoit D. - le 16/03/2019 à 12:00
Le LA obstiné peut être entendu comme le soleil généreux dispensateur de vie, ou comme une petite lumière d'espoir qui ne s'éteint jamais. Qui cherche trouve! A qui frappe on ouvrira! Et ici, qui écoute entend...et reçoit. Merci.

J'envoie une bouffée d'air frais une fois par semaine. Pour en bénéficier gratuitement, dites-moi...